Loading...

Thème | Octobre 2021


Un système immunitaire équilibré

Pour beaucoup, les allergies sont une réalité désagréable au quotidien. Or, nos défenses corporelles ne sont pas les seules à réagir de façon excessive. Nos défenses spirituelles s’emballent aussi parfois. Il est donc important de prendre soin de notre système immunitaire spirituel.



Quand le système immunitaire s’emballe
C’est une belle journée ensoleillée. La nature se montre sous son meilleur jour et j’en profite pleinement. Tout à coup, mon nez se met à couler, mon palais me démange, mes yeux me grattent, je suis pris d’éternuements. Ce ne sont pourtant pas les signes avant-coureurs d’une infection par un virus. Bien au contraire : je suis en excellente santé et mes défenses immunitaires aussi. Elles se portent si bien qu’elles voient parfois des ennemis là où il n’y en a pas. D’inoffensifs pollens provoquent de vives réactions qui me mettent raplapla. Je ne peux plus me concentrer, je vois trouble, j’use un mouchoir en papier après l’autre et ne parviens même plus à mener une vraie conversation entre deux éternuements. En attendant que ça passe, je me réfugie dans un endroit tranquille.

Eh oui, il arrive que notre système immunitaire parte en vrille et nous surprenne par une réaction excessive à des substances a priori inoffensives. Or, un mécanisme similaire se déclenche parfois dans notre vie spirituelle aussi.

Des défenses immunitaires pour notre vie spirituelle
Nous sommes disciples de Jésus-Christ dans un monde déchu et menons par conséquent un combat spirituel. Comme des virus attaquent notre corps pour le rendre malade, des idées néfastes s’attaquent à notre âme. Elles cherchent à pénétrer nos pensées pour nous pousser à pécher. Satan en est à l’origine. Il n’a pas abandonné le combat et voudrait que nous revenions à lui. Face à ces attaques, nous ne sommes toutefois pas sans défense. Par la foi en Jésus, nous avons reçu une nouvelle vie et avec elle, les défenses immunitaires divines. Comme notre système immunitaire détruit les agents pathogènes qui s’introduisent dans notre organisme, le Saint-Esprit nous défend contre les tentations de Satan. Il nous aide à remplacer ses mensonges funestes par les vérités bibliques. Ainsi, notre âme reste en bonne santé et notre relation avec Jésus-Christ grandit.

Des réactions démesurées
Malheureusement, notre nature humaine a tendance à déformer l’action du Saint-Esprit. Parfois, nous ignorons les avertissements de Dieu, suivons nos pensées pécheresses et cédons à la tentation. D’autres fois, nous luttons de toute nos forces par excès de zèle. Autrement dit, nous réagissons comme le système immunitaire d’une personne allergique. Nous voyons des dangers partout, partons en guerre contre de prétendus ennemis et avons des réactions démesurées. Tout ce qui n’entre pas dans notre schéma de pensée habituel nous semble dangereux. Par un jugement hâtif, nous assimilons les nouvelles technologies à un système de l’antéchrist. Derrière tout changement politique, nous suspectons une atteinte à la liberté religieuse. À l’instar du système immunitaire d’une personne allergique, nous avons une sensibilité exacerbée qui mène à des réactions excessives. Notre perception de notre environnement n’est plus conforme à la réalité, nous nous replions sur nous-mêmes et devenons prisonniers de nos convictions, faisant abstraction de tout ce que peuvent dire les autres.

La peur de la fin des temps
C’est souvent sur des questions liées aux prophéties sur la fin des temps que notre système immunitaire spirituel s’emballe. Un exemple : les deux bêtes d’Apocalypse 13. L’apôtre Jean relate sa vision de l’empire mondial dominé par le diable. Il cite le chiffre 666 comme signe distinctif de la bête. Pour survivre, il faut adorer la bête et porter sa marque sur sa main droite ou sur son front, mais cela revient à s’attirer le juste jugement de Dieu. 

Cette prophétie semble captiver de nombreux chrétiens qui attendent consciencieusement le retour de Jésus et se préparent à un avenir glorieux dans le Royaume éternel de Dieu. Ils veulent éviter à tout prix de tomber sous l’influence d’un gouvernement mondial diabolique. Pour se protéger du mieux possible, ils cherchent à déchiffrer le signe mystérieux de l’antéchrist et à détecter toute influence satanique. Grand nombre de personnes et de systèmes ont déjà été mis en relation avec ce chiffre énigmatique : l’empereur romain, Mahomet, le Pape, le président américain Ronald Reagan, Bill Gates, les Nations Unies, l’Union européenne, les codes-barres, Internet, les cartes bancaires et, plus récemment, le vaccin contre la covid-19. Sans entrer dans les détails, la grande disparité entre les éléments cités montre combien ces tentatives d’identification sont contradictoires.

De telles spéculations peuvent susciter des peurs oppressantes. Partants de bonnes intentions, certains chrétiens cherchent à mettre les autres en garde. Mais lorsqu’on mélange des vérités bibliques avec des idées qui relèvent de la spéculation, lorsqu’on propage sans autre examen des informations trouvées sur Internet, lorsqu’on présente des avis personnels comme des faits établis, cela devient problématique. Ce sont les symptômes typiques d’un système immunitaire spirituel exacerbé.

Maintenir l’équilibre
Bien sûr, il est bon d’observer attentivement les événements politiques, sociaux et économiques et de les évaluer à la lumière de la Bible. Pour cela, il faut comprendre et appliquer le message biblique selon des principes sains. L’un de ces principes, c’est que le Saint-Esprit a d’abord parlé de façon claire et compréhensible dans la situation du destinataire premier d’un livre biblique. Cela est aussi valable pour l’Apocalypse. Sur la base de ce principe, on peut dire que les chrétiens qui vivaient à l’époque de Jean ont compris à qui le chiffre 666 faisait référence. Nous n’avons donc pas besoin de nous perdre en conjectures. Reste que la vision relatée en Apocalypse 13 s’adresse clairement à nous aussi, à notre époque. Notre monde est livré à un conflit permanent entre le royaume des ténèbres et le royaume de la lumière. Satan utilise les structures et pouvoirs humains pour exercer sa domination. Le conflit continuera de s’exacerber jusqu’au retour de Jésus, qui établira alors sa victoire universelle et transportera ses disciples dans le nouveau monde de Dieu. En attendant ce jour, notre Seigneur tout puissant nous protège. 

Nous n’avons donc pas besoin d’être craintivement à l’affût d’éventuelles menaces. Ce qui est bien plus important, c’est d’approfondir notre relation avec Jésus-Christ et de vivre selon la vérité biblique. C’est d’ailleurs ce que l’Esprit produit en nous. Nous pouvons d’ailleurs lui faire confiance pour nous mettre en garde contre les dangers, même cachés. Mais le Saint-Esprit n’est pas alarmiste ; il ne sème pas la panique. Il est le Consolateur. Il nous aide, il nous encourage, il est notre avocat. Il maintient notre système immunitaire spirituel en bonne santé pour que nous ne soyons pas caractérisés par des réactions excessives, mais par la présence du Vainqueur.