Loading...

Église | Juin 2021


Le jugement

Voici déjà le cinquième article au sujet de péchés que nous avons tendance à ignorer ou qui nous semblent « tolérables ». Cette fois-ci, il est question de l’esprit de jugement. Un péché particulièrement difficile à admettre, car nous le déguisons volontiers en zèle pour la justice.



Péchés tolérés – Thème 5
Le péché est inacceptable. Point final. En toute franchise, nous devons néanmoins reconnaître que nous ne rejetons pas tous les péchés avec la même véhémence. L’avortement nous indigne, mais l’impatience, le mécontentement et l’orgueil ne nous dérangent guère. Pourquoi ? La volonté de Dieu concernant notre sanctification concerne aussi ces péchés. Nous lançons donc une série d’articles qui s’intéressent à ce phénomène, afin d’y apporter des réponses bibliques.

Cette série est inspirée du livre de Jerry Bridges (2017): « Pas si grave ? Ces attitudes que nous tolérons »

Ce que la Bible en dit
Certes, il est parfois nécessaire d’exercer un juste jugement. La Bible nous met toutefois en garde de ne pas condamner injustement nos semblables. Ou, pour reprendre cette image connue : « On voit la paille dans l’œil de son voisin, mais pas la poutre dans le sien ». Dans l’Église, il est important de ne pas se juger les uns les autres sur la base des convictions de notre conscience.

Quelles sont les conséquences ?
Lorsque nous portons un faux jugement, nous confondons notre avis personnel avec la vérité. Parfois, nous sommes tellement convaincus d’une chose que nous prêtons de mauvaises intentions à quiconque est d’un autre avis que nous. Il peut s’agir de questions éthiques, par exemple de la façon dont nous vivons, nous les chrétiens. Ou bien, nous portons un jugement hâtif sur d’autres personnes à cause d’un point de doctrine. De tels jugements indus – déguisés en zèle pour la justice – ont occasionné beaucoup de souffrances et de séparations.

Que faire pour ne pas juger ?
Rappelons-nous ceci : même lorsque nous avons raison, cela ne nous donne aucunement le droit de manquer d’amour, d’agir avec dureté. Nous devons aussi apprendre qu’il est possible de ne pas être d’accord avec un point de vue, un enseignement, sans pour autant juger d’emblée la personne qui défend cette position. Enfin, si nous désirons croître dans la sanctification, nous demanderons régulièrement à Dieu de nous montrer la poutre qui est dans notre œil.